LETTRE D'UNE INCONNUE + LA RUELLE AU CLAIR DE LUNE ₪ Stefan Zweig

mai 24, 2015

Auteur : Stefan Zweig
Titre VO : Brief Einer Unbekannten Die
Mondscheingasse
Pages : 93
Édition : Livre de Poche

❝ ₪ Un écrivain viennois apprend en lisant son courrier qu’une femme l’aime en secret d’un amour absolu depuis des années… 

₪ Une nuit, un voyageur rencontre dans un bar un homme autrefois dominateur, aujourd’hui humilié par une fille à matelots… 

Ces deux nouvelles publiées en 1922 témoignent de l’art de Stefan Zweig pour dépeindre les tourments de l’amour non partagé, la passion qui brûle les cœurs et détruit les vies… ❞






₪ Cette première nouvelle nous présente la longue lettre qu'une femme, venant de perdre son unique enfant, a envoyé à un écrivain viennois. Pendant une bonne partie de la lettre, je n'ai pas vraiment compris son intérêt, ni où elle voulait en venir. Cette femme raconte une grande partie de sa vie à l'écrivain. Elle lui explique comment elle est tombée amoureuse de lui quand elle était jeune fille, comment elle l'épiait discrètement, comment elle agissait pour lui. Honnêtement, pendant toute cette partie de l'histoire j'avais simplement l'impression de voir une gamine groupie de l'écrivain en face de chez elle, mais j'attendais quand même de voir la suite avant de juger cette nouvelle. J'ai bien fait.

La jeune fille grandit pour devenir une femme, toujours aussi amoureuse de cet écrivain. Des choses se sont produites, l'obligeant à prendre ses distances de lui pour un long moment, et pourtant, elle est toujours aussi amoureuse d'une personne avec qui elle n'a jamais eu un semblant de conversation. Mais le monde est vraiment petit et sa vie va complètement changer en l'espace de trois petits jours. 

À partir de ce passage, j'étais complètement absorbée par cette fameuse lettre et je m'étais mise à la place de cet écrivain viennois à qui elle était destinée. Cette femme a fini par m'impressionner, même si je n'ai toujours pas compris son amour inconditionnel pour cet écrivain (et ne comprendrais jamais ce genre d'amour, je pense). Jusqu'à son dernier souffle, sa vie aura tournée autour de cet écrivain, elle a toujours été prête à tout pour lui.

₪ Au final, j'ai beaucoup aimé cette longue lettre. Stefan Zweig retransmet parfaitement bien l'état d'esprit de cette mystérieuse femme, j'en ai même eu des larmes aux yeux à la fin. Le seul (gros) bémol de cette nouvelle pour moi, c'est la romance de cette histoire que je ne comprend pas, mais bon, ça ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture. 
BONNE LECTURE



₪ Pour ce qui est de cette deuxième nouvelle, 'La Ruelle au Clair de Lune', je ne l'ai pas aimé du tout. Encore une fois, au début, je n'ai pas bien vu où l'auteur voulait en venir, mais une fois arrivée à la fin, je n'ai pas vu de lien avec le début. Le narrateur n'est qu'un observateur dans cette nouvelle, il n'est pas impliqué dans le vif de l'histoire. 

Et justement, le 'vif de l'histoire' n'arrive qu'à la fin de la nouvelle. Ce fameux voyageur arrive dans un bar où un pauvre homme semble y être verbalement martyrisé. Le narrateur est assez mal à l'aise face à cette situation et fini par s'en aller. Il retombe sur ce brave homme un instant après et ce dernier lui explique le pourquoi de sa situation. Et franchement… bah… c'est un grand malade et il mérite ce qui lui arrive. Honnêtement, je n'ai pas vu une lueur d'amour ou de passion dans cette nouvelle, mais de la destruction, ça oui. Cet homme "autrefois dominateur" n'est qu'un grand malade et arrivé à la fin, le narrateur prend purement et simplement les jambes à son cou. Ce qui se passe ensuite est assez implicite, mais sinon, concrètement, toute la nouvelle est plate.


 En résumé, j'étais ressortie avec une bonne impression de la première nouvelle, mais la deuxième ne m'a pas plu du tout, j'ai trouvé la relation présentée trop malsaine et le narrateur trop spectateur de la situation. Heureusement que la plume de Stefan Zweig est agréable à lire, sinon je n'aurai pas terminé ma lecture, ce qui est chose rare. 

JE N'AI PAS AIMÉ

Vous aimerez peut-être...

2 commentaires

  1. J'ai lu 'Lettre d'une inconnue', je trouve cet écrit sublime. Un de mes plus grands coup de coeur, il faut absolument que je continue à découvrir Stefan Zweig (mais en laissant de côté 'la ruelle au clair de lune'...).

    RépondreSupprimer
  2. C'est étrange que tu n'ai pas aimé la seconde =)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! ♥

Popular Posts

CHALLENGES

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Victoria has read 5 books toward her goal of 60 books.
hide