MILLE ET UNE CITATIONS #5

janvier 15, 2016


₪ Pourquoi ne pas vous donnez cette envie de découvrir des livres par autre chose que des chroniques ? ₪

Bonjour tout le monde ! ♥

J'arrive aujourd'hui avec un nouveau numéro de "1001 Citations".
C'est toujours le même principe : il consiste tout simplement à vous "présenter" des livres avec des passages où phrases qui m'ont bien marqués pendant mes lectures. Rassurez-vous, il n'y aura point de spoil ici (le crime de spoiler quelqu'un devrait être passible de la peine de mort. Au moins.).

Bref, fini le blabla, je vous laisse maintenant découvrir ces belles réflexions des auteurs. J'espère qui vous les apprécierez autant que moi. :)





₪ Sarah J. Maas 

• "Ceux que vous aimez sont des armes que l'on peut retourner contre vous."




₪ Colleen Hoover 

• "J'ai tout le temps sommeil. Sûrement parce que la douleur est moins forte quand on dort."

• "On ne peut pas trop pleurer. On finit toujours par s'endormir."

• "Ce n'est pas la mort qui t'a frappée, Layken. C'est la vie."

• "La mort. La seule chose inévitable de la vie."

• "Repousse tes limites, Lake. Elles sont là pour ça."

• "Quand un proche meurt, son souvenir devient douloureux. Ce n'est qu'après le cinquième stade du deuil qu'il cesse de vous faire souffrir et que son évocation se transforme en quelque chose de positif. Car on arrête de penser à la mort de cette personne pour se concentrer sur tous les instants merveilleux qui ont constitué sa vie."


₪ Amy Harmon 

• "J"ai commencé à penser à ma propre mort, à l'imaginer et à me poser des questions. Je n'ai pas eu envie de mourir, comme ça, d'un coup. C'est quelque chose qui s'est fait insidieusement. C'est d'abord une idée qui vacille d ans les tréfonds de votre esprit pendant un instant, comme la flamme d'un bougie d'anniversaire sur le point de s'éteindre. Mais la mort est une bougie truquée. Si vous la mouchée elle se rallume. Encore. Et encore. Et chaque fois qu'elle reprend en vigueur, sa lueur dure plus longtemps et éclaire d'avantage. Elle est presque chaude. Amicale. Elle n'a pas l'air de vouloir vous bruler."

• "Je n'ai pas vraiment envie de mourir. Je n'ai juste pas très envie de vivre."

• "La terreur poussent les hommes à faire des choses dont ils ne serraient pas capable autrement."

• "Quand tu t'en foutais, la vie devenait intéressante et sacrément plus facile."

• "Je crois aux nombres. Ceux qu'on voit et ceux qu'on ne voit pas. Les réels et les imaginaires, les rationnels et les irrationnels et tous les points sur les droites infinies. Les nombres ne m'ont jamais déçu. Ils ne racontent pas n'importe quoi. Ils ne mentent pas. Ils ne prétendent pas être autre chose que ce qu'ils sont. Ils sont intemporels."

• "Angels in Heaven know I love you."

• "— Combien font l'infini plus un ? ai-je demandé à Finn.
— L'infini, à répondu Finn en soupirant.
— Faux. Ça fait deux."

• "On a beau avoir droit à plein de mots, le dernier est toujours unique, et jamais suffisant."

• "Tu ne peux pas trouver la fin de l'infini. Il n'y a pas de fin. Si tu ne peux pas trouver d'espace à la fin de l'infini, il faut en faire au début."

• "Parfois l'espoir est tout ce qui fait la différence entre la vie et la mort."

• "L'infini plus un égale deux, tu vois ? Toi et moi."

• "Les gens désespérés font toujours les mauvais choix."

• "Je pense que l'on peut faire d'avantage que subir la vie ou la rêver. J'ai l'impression que l'espoir est trop souvent la seule chose qui reste aux gens. Qu'on soit riches, pauvres, malades ou en bonne santé - on se noie dans nos rêves en espérant que quelqu'un les réalisera à notre place."

• "J'ai l'impression d'être en chute libre. Je vais toucher le sol d'un instant à l'autre et tout sera fini, voire, pire, je vais m'apercevoir que j'ai rêvé."

• "Je danserais sans elle, comme un flocon dans le vent, une toupie, et le monde autour de moi ne serait qu'un courant coloré de néant."

• "Le problème dans la vie, c'est qu'il est parfois compliqué de savoir ce qui est vrai."

• "Je vais peut-être arrêter de chercher ce qui est réel, maintenant que j'ai trouvé l'infini."

• "Si la rivière de la vérité était assourdissante et dévastatrice, sa crue était par bonheur brève et étonnamment libératrice."

₪ Kylie Scott 

• "On prend des risques quand on tient aux gens."

• "Parfois il faut laisser partir les gens pour notre bien."
• "Quand on change de vie, qu'on arrête de se détruire, il faut savoir identifier les éléments déclencheurs."

• "Parfois les choses qui semblent avoir le moins de sens sont les plus réelles. Tel est le mystère de la vie."

• "—C'est idiot de sa part de s'accrocher à elle alors qu'il n'a aucune chance.
— Qui a dit que le coeur était intelligent ?"

• "Voilà ce que fait l'amour, il vous bousille."

• "Quand l'amour entrait en jeu, tout était transformé."


₪ Colleen Hoover 

• "Je fraie un chemin à ces mots. Un grand chemin. Je les laisse m'envahir. Je les absorbe telle une éponge. Je les capte dans les airs et les avale."

• "Parfois, on a vite fait d'oublier combien les gens on pu vous manquer, jusqu'à ce qu'on les revoie."

• "Mon corps me signale qu'il commence à bien l'aimer.
Je n'ai plus qu'à espérer que mon cerveau ne s'y mette pas lui non plus.

• " Il est mon tout.
C'est ce qui arrive quand on se sent attiré par quelqu'un. Il n'est pas là et, soudain, il est partout, qu'on le veuille ou non."

• "Ses lèvres sur les miennes forment un tout qui m'emporte, me tue et me fait revivre à la fois."

• "Pas de question sur le passé. Ne pas espérer de futur."

• "Parfois, on en dit d'avantage en se taisant."

• "Quand on aime embrasser une fille pour ce qu'elle est, la différence ne se situe pas dans le plaisir mais dans la peine que l'on ressent quand on ne l'embrasse plus. Je ne souffre pas lorsque je n'embrasse plus les autres filles que j'ai embrassées. Je souffre juste quand je n'embrasse pas Rachel.
Ce qui explique sans doute pourquoi il est si douloureux de tomber amoureux."

• "L'amour ce n'est pas toujours très joli. Parfois, on passe son temps à espérer que quelque chose nous arrive. En mieux, de préférence. Et voilà que, tout d'un coup, on se retrouve à la case départ, sauf qu'on a perdu son coeur au passage."

• "J'ai toujours entendu dire que toute notre vie se déroulait devant nos yeux à l'instant de la mort. Dans un sens, c'est vrai. Encore que ça n'arrive pas par périodes, ni dans l'ordre. c'est juste une image qui vous envahi la tête et devient tout ce qu'on sent, tout ce qu'on voit. Ce n'est pas votre vie qui passe devant vos yeux. Mais les gens qui occupent votre vie."

• "C'est tellement douloureux. Je n'aurais jamais cru qu'un coeur pouvait supporter tout le poids du monde."

• "La différence entre l'atrocité de l'amour et sa beauté, c'est que sa beauté pèse beaucoup moins. Elle vois donne l'impression de flotter. Elle vous soutient. Elle vous transporte.
Le beau côté de l'amour vous soulève au-dessus du reste du monde, si haut qu'on en voit plus la laideur, et, en le contemplant d'en haut, on se dit je suis bien heureux de me trouver au dessus de tout ça.
Parfois, le beau côté de l'amour s'en retourne à Phoenix.
Son atrocité pèse trop lourd pour retourner à Phoenix. Son atrocité ne vous transporte pas.
Elle vous fait tomber.
Vous maintient la tête en bas.
Vous noie.
On relève la tête en se disant qu'on aimerait se trouver là-haut. Mais ce n'est pas le cas.
L'amour atroce devient une part de vous même.
Vous consume.
Vous fait tout haïr.
Vous fait comprendre que son beau côté n'en vaut seulement pas la peine. (…)
Alors, on laisse tomber. On lâche tout. On ne veut plus entendre parler d'amour, beau ou atroce, parce qu'aucune forme d'amour ne vaudra jamais la peine de subir à nouveau l'amour atroce."

• "Moi j'entretiens ma douleur. J'en fais ma principale activité. Je la laisse prospérer et me harceler autant que possible."

• "Je suis me envolé vers ton amour."

₪ Amy Engel 

• "Je découvre que les décisions sont plus faciles à prendre quand les différents choix qui se présentent sont tous mauvais."

• "Chaque levé de soleil rouvrait la blessure. Maintenant je comprends : le sommeil permet d'oublier, mais la douleur se réveille à l'aube, insoutenable, car pendant un bref instant, on ne se rappelle pas qu'on a souffert. Et qu'y a-t-il de plus cruel que de devoir subir un tel supplice jour après jour, sans fin ?"

• "Comment la douleur de le perdre peut-elle se révéler une pâle ombre de la souffrance de le retrouver ?"

• "Connaitre la vérité sur un fait ne change rien à l'impact qu'il a sur nous."


• "Aimer quelqu'un sera toujours comme voler : le saut impensable, la peur de tomber, l'exaltation qui fait gonfler le cœur… Tout reste du domaine de l'impossible jusqu'au moment où ça cesse de l'être, et où on s'élance simplement parce qu'on a confiance, à une altitude qui dépend entièrement d'un élément impossible à contrôler."


Vous aimerez peut-être...

2 commentaires

  1. Oh je veux lire l'infini + 1

    RépondreSupprimer
  2. Très original cet article, j'aime beaucoup le concept :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! ♥

Popular Posts

CHALLENGES

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Victoria has read 5 books toward her goal of 60 books.
hide